Business meets Research : De nouvelles technologies de production au service de la compétitivité

Date: 19/06/2014

Le Forum « Business meets Research » a attiré de nombreux participants inscrits ainsi que des visiteurs des GR Business Days. En effet, pour sa 7ème édition, le Forum « Business meets Research » a pris place cette année au cœur des GR Business Days. Organisé par Luxinnovation, l’Agence nationale de promotion de l’innovation et de la recherche, cet événement phare du paysage de la recherche-développement et de l’innovation a permis aux participants de s’informer sur la thématique « Manufacturing of the future ».  Des conférences et workshops interactifs ont été combinés à des rencontres bilatérales dans le cadre de l’"Innovation Matchmaking" ; une formule gagnante appréciée de tous.

Luxinnovation a invité les organismes de recherche publics et le Fonds National de la Recherche à présenter leurs compétences et expertises au plus grand nombre. Cette 7ème édition a confirmé l’importance des collaborations public-privé en matière d’innovation. Des intervenants du Luxembourg et de la Grande Région se sont donnés rendez-vous au Forum « Business meets Research » pour présenter les dernières tendances, technologies et résultats de recherche en matière de fabrication.

De la recherche à la réalité à l’Université de Manchester

L'essence de l'innovation est la transformation de la connaissance en valeur. Or, transformer les résultats de recherche en innovations n’est pas chose évidente pour tout le monde. La recherche est rarement une priorité pour les entreprises, notamment les PME et même les meilleurs chercheurs ne sont pas forcément de bons entrepreneurs. Partant de ce constat, Luxinnovation a invité le  Dr Rich Ferrie, directeur des opérations à l’ "University of Manchester Intellectual Property" (UMIP) au Forum Business meets Research pour décrire une démarche collaborative fructueuse. Le Dr Rich Ferrie a ainsi expliqué comment Manchester a su développer une infrastructure et un processus systématique unique qui ont permis la création de 50 nouvelles entreprises et l’accord de 340 licences de technologie depuis 2004. Les investisseurs, entrepreneurs et décideurs présents ont ainsi pu interagir avec les représentants de l’Université de Manchester.

Vers une industrie du futur

Transformer encore plus rapidement les idées en produits durables, tel est le défi de demain et les chercheurs et entrepreneurs l’ont bien compris. Le Forum « Business meets Research » a pour mission de les faire se rencontrer et de démontrer à quel point s’enrichir de cette complémentarité leur est profitable, en encourageant le dialogue pour créer des passerelles entre ces deux mondes.

Le monde de l’industrie évolue rapidement, les procédés de production gagnent en performance et s’enrichissent de nouvelles technologies de fabrication automatisées. Le Forum « Business meets Research » se focalise, cette année, sur une thématique incontournable : « Manufacturing of the future ».

Invités à débattre des problématiques liées à l’évolution de ces nouvelles technologies de production, les participants ont également découvert le savoir-faire d’acteurs de la Grande Région.

Différentes technologies ont été présentées au cours du workshop « Additive Manufacturing » couvrant à la fois les matières plastiques, métalliques et céramiques. Organisée dans le cadre du projet Interreg IntermatGR  -  qui a pour objectif de mutualiser des compétences dans le domaine des matériaux et des procédés au niveau de la Grande Région afin de déclencher un transfert de savoirs et de technologies au-delà des frontières - cette conférence a laissé la parole à des entrepreneurs et chercheurs qui ont dressé un état de l’art du domaine. Toni Drescher, Head of Department au Fraunhofer Institute for Production Technology (IPT), a d’ailleurs animer un workshop au cours duquel les participants ont défini une possible roadmap pour le Luxembourg et la Grande Région afin de tirer profit au maximum de cette technologie plus que prometteuse. Car il est vrai que les avantages de la technologie additive sont multiples. En effet, en plus de permettre de produire à faibles coûts par rapport aux procédés els type fraisage, soudage, formage, entre autres,on constate aussi moins de gaspillage de matières premières et les pièces fabriquées gagnent nettement en légèreté.

L’automatisation de l’industrie pour plus de rentabilité

Parmi les nouvelles technologies de production les plus novatrices, on trouve également la robotique avancée. Le workshop dédié à cette thématique «  Robotisation of small scale production » a rassemblé des personnes désireuses de s’informer sur les dernières évolutions en matière. Bon nombre d’entre eux représentaient des PME, pour qui le procédé de robotisation de petites séries paraît intéressant car permettant de produire avec une meilleure efficacité et plus de liberté. En effet, ces dernières années, la collaboration homme-machine permettant à un opérateur de travailler conjointement avec un robot s’est largement développée. L’émergence de robots flexibles pouvant exécuter des tâches diverses et variées et ne nécessitant qu’une programmation limitée est significative. L’automatisation de l’industrie est aussi dans cette perspective une opportunité de relocalisation des moyens de production dans les pays développés.

Les PME, bien qu’intéressées par ces nouveaux procédés, ont profité de cette occasion pour faire part de leur crainte d’être mal conseillées et d’investir des sommes conséquentes dans un robot qui ne correspondrait pas à leurs besoins.

Ecotechnologie et industrie

Les avantages de ces nouvelles techniques de fabrication d’un point de vue environnemental ont également été abordés. La conférence intitulée « Environmental sustainability of manufacturing » a rassemblé chercheurs et entrepreneurs désireux d’apprendre comment concevoir des produits durables ou utiliser des matières premières renouvelables.

Toutes les nouvelles technologies abordées par les acteurs présents lors du Forum « Business meets Research » ont comme point commun d’assouplir la production. Les participants ont pu prolonger les discussions et échanger leurs points de vue et expériences dans le domaine lors des rendez-vous bilatéraux organisés en parallèle dans le cadre de l’Innovation Matchmaking.  

Grâce à ces discussions et présentations, les PME trouveront sans doute là, la clé de leurs performances futures.

Toutes nos archives

PLUS D'INFORMATIONS