Le Luxembourg, un environnement propice pour les start-up

Date: 08/04/2014

Plus de 200 participants issus de la communauté luxembourgeoise des start-up se sont réunis lors du deuxième « Start-up Networking Event » le 7 avril 2014 au Carré Rotondes. Organisé par Luxinnovation, l’Agence nationale pour la promotion de l’innovation et de la recherche, cet événement vise à présenter les dernières actualités des jeunes entreprises innovantes au Luxembourg. Cette nouvelle édition a mis en lumière la présentation d’une étude sur l'environnement économique des start-up luxembourgeoises, réalisée par la Europäische Fachhochschule Rhein (EU-FH).

Au cours de ces dernières années, l'environnement des start-up s'est considérablement développé au Luxembourg. Afin de comprendre les raisons de cette croissance et cerner plus efficacement les besoins de ces entrepreneurs, l’Europäische Fachhochschule Rhein, en collaboration avec le Ministère de l'Economie et Luxinnovation, a mené une étude sur l'environnement économique des start-up luxembourgeoises.

Questionnés sur des aspects aussi divers que la responsabilité civile, l'entrée sur le marché, les réseaux, le choix de la forme juridique, l'implantation, les types de subventions, la fiscalité ou encore la concurrence, les participants de l’enquête ont partagé leurs expériences sur le lancement d’une activité innovante au Luxembourg. Se basant sur un échantillon de 30 acteurs, cette étude a notamment fait ressortir une volonté des entrepreneurs de voir l'accès au financement bancaire et privé facilité. En outre, ces start-up ont également exprimé un fort besoin d’acquisition de ressources qualifiées, et ce essentiellement afin d’occuper des postes à haute responsabilité technique. La présentation de l’étude a été suivie d’une table ronde composée d’acteurs de l’innovation et de la communauté start-up. L’entrepreneur et investisseur Xavier Buck (Datacenter Luxembourg & EuroDNS), Gilles Poncin (KPMG / K-Start), Karin Schintgen (BGL BNP Paribas / lux future lab), Isabelle Schlesser (ADEM), Prof. Dr. Markus Hehn (EU-FH) et Frédéric Becker (Luxinnovation) ont échangé sous la modération de Peter Pöhle sur les principaux défis à relever en termes de création d’entreprises innovantes.

Le Prof. Dr. Markus Hehn a également eu l’opportunité de détailler les principaux résultats de l’étude en insistant notamment sur le fait que le Luxembourg n’était pas choisi en premier lieu pour ses avantages fiscaux, mais plutôt pour sa position centrale en Europe, et sa main-d’œuvre multiculturelle et qualifiée. L’environnement économique luxembourgeois est ainsi perçu comme très favorable pour les start-up, mais il ne faut néanmoins pas occulter que certaines entreprises ont  également rencontré des difficultés. Cependant, le Professeur Dr. Markus Hehn  précise que : « si l’on compare le Luxembourg à d’autres pays d’Europe, il se situe en bonne position parmi les pays proposant un environnement propice au développement des start-up ».

Les start-up, ayant répondu au questionnaire, se disent par ailleurs globalement satisfaites de la performance des autorités publiques au Luxembourg (63,3 %). En effet, les initiatives mises en place par le gouvernement pour aider le développement des start-up jouissent d’une bonne appréciation auprès de ces dernières..  Malgré cela, des obstacles subsistent encore et, pour presque un tiers des interrogés (31,7%), le financement représente la première barrière à la création d’une start-up.. Xavier Buck, de par sa double expérience d’entrepreneur et d’investisseur, apporte quant à lui une vision assez pragmatique à cette problématique. Ses conseils s’adressent en effet directement aux créateurs de start-up et se résument en quelques mots-clés : « équipe, partenaires adéquats et business angels ». En d’autres termes, Monsieur Buck incite les start-up à élargir leur équipe de base, quitte à ce que les premiers fonds proviennent des capitaux propres des fondateurs. De cette manière, un tel engagement financier personnel peut s’avérer plus rassurant par la suite auprès de business angels. Par ailleurs, ces derniers doivent également être davantage considérés comme des partenaires de choix dans la phase d’amorçage de l’entreprise. « Mon expérience personnelle m’a montré qu’il vaut mieux aborder les fonds de Venture Capital à un stade ultérieur. En effet, il me semble que de nombreuses start-up investissent, à tort, beaucoup de temps à vouloir approcher ce type d’investisseur à un stade trop en amont du projet ».

Enfin, l’étude relève une dernière épreuve propre aux créateurs d’entreprises : celle de trouver et convaincre les profils qualifiés dont elles ont besoin pour leur développement. 56 % déclarent d’ailleurs rencontrer des difficultés en termes de recrutement. « Les profils recherchés par les start-up sont souvent attirés par des environnements plus stables et des conditions salariales plus favorables. Elles demandent également des compétences bien spécifiques. Nous les invitons donc à nous contacter, car pour certains secteurs, nous avons ce type de profils », explique Isabelle Schlesser, directrice de l’Adem. « Il est primordial de renforcer les réseaux existants au Luxembourg, de promouvoir l’échange international entre créateurs d’entreprises, et aussi d’éliminer les restrictions d’accès au marché » a conclu Frédéric Becker de Luxinnovation.

La soirée s’est ensuite clôturée par un cocktail donnant la possibilité aux participants de networker et d’échanger des expériences avec la communauté start-up luxembourgeoise. 

Toutes nos archives

PLUS D'INFORMATIONS

  • Passer de l’idée à l’action – telle est la devise de Luxinnovation, qui soutien au quotidien les jeunes entrepreneurs dans leurs démarches de lancement d’une activité innovante. Par le biais des « Start-up Networking Events », Luxinnovation a créé une plateforme de networking informelle dédiée aux entrepreneurs, porteurs de projets innovants et investisseurs. 
  • La communauté start-up peut également se tenir informée de l’actualité du réseau sur le groupe Linkedin « Start-up Luxembourg » créé en octobre dernier, et qui compte à ce jour plus de 1000 membres
  • Spécial remerciements aux sponsors de cette 2ème édition du « Start-up Networking Event » : KPMG (Gold sponsor) et Molitor (Silver sponsor)